Le métier

le métier de business analyst

(temps de lecture moyen : 1 min)

Pénurie de Business Analysts sur les marchés francophones
Quelles causes à l’échec des projets informatiques?
Quelle formation pour devenir Business Analyst?

Pénurie de Business Analysts sur les marchés francophones

Comme bien d’autres, je fais le constat de l’immense besoin du marché francophone en Business Analysts formés, efficients et efficaces.

Les statistiques indiquent que 80% des projets informatiques sont des échecs. Un échec signifie un ou des objectifs non atteints, en termes de délai, coût et/ou qualité.

Autrement dit, il y a un écart considérable entre les attentes initiales du client et la solution livrée.

Quelles causes à l’échec des projets informatiques?

Ces écarts ont deux causes majeures :

  • un défaut de compréhension des attentes fonctionnelles du client.

Outre le mécontentement de ce dernier, cela conduit à la mise en place de « rustines » coûteuses, pendant et après le cycle de vie du projet. Il arrive même encore trop fréquemment que la solution livrée ne puisse tout simplement pas être utilisée…

  • une architecture technique inappropriée.

Parmi les nombreux problèmes que celle-ci génère, on notera des performances inacceptables pouvant rendre la solution impraticable. Ou encore, l’impossibilité de faire évoluer la solution au fil de l’eau.

Quelle formation pour devenir Business Analyst?

Notons qu’à ce jour, les organismes de formations francophones axent leur apprentissage presque exclusivement sur les langages, les méthodologies informatiques, et le pilotage des projets.

Vous pouvez consulter un état des lieux dans la rubrique Les certifications.

Si nous voulons enfin inverser la tendance, il faudrait donc concentrer nos efforts sur la formation de Business Analysts et d’architectes !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de