Qu’est-ce que la Quality Assurance (QA)?  [QA vs QC vs test]

La Quality Assurance (QA) ou Assurance Qualité est un ensemble de processus et de pratiques utilisés pour garantir la qualité d’un produit ou d’un service. Elle vise à s’assurer que les normes de qualité sont respectées tout au long du cycle de vie du produit, depuis sa conception jusqu’à sa livraison aux clients.

Parmi les secteurs économiques friands de QA, on trouve ceux de l’industrie (manufacturière, alimentaire, ou encore pharmaceutique) et des nouvelles technologies. Et si vous travaillez comme Business Analyst dans une équipe agile, il y a fort à parier que vous ayez un(e) collègue QA engineer ou que l’on vous demande d’en endosser les responsabilités sur un projet donné – et que vous n’ayez pas une idée bien claire de ce que c’est.

Qu’est-ce-que la Quality Assurance (QA), quelles sont ses spécificités dans les projets logiciels, est-ce que c’est la même chose que le Quality Control (QC) ou encore les tests logiciels : je vous explique cela dans cet article.

La QA implique plusieurs activités et responsabilités, comme le synthétise le schéma ci-dessous :

Assurance Qualité (QA)

Concrètement, la QA a la responsabilité de définir les normes, les critères et les spécifications de qualité auxquels le produit ou le service doit se conformer. Cela peut inclure des normes internes de l’entreprise, des normes de l’industrie ou des réglementations gouvernementales.

Une autre activité cruciale de la Quality Assurance est la planification de la qualité. Il s’agit ici d’élaborer un plan détaillé pour atteindre les objectifs de qualité. Cela implique l’identification des processus de contrôle qualité, des activités de test et d’inspection, ainsi que l’allocation des ressources nécessaires.

Le contrôle de la qualité (QC) est une autre responsabilité fondamentale de l’assurance qualité, et d’ailleurs, il y a souvent des amalgames entre QA et QC – je vous explique cela un peu plus loin. La QA effectue des contrôles réguliers pour s’assurer que les produits ou services respectent les normes de qualité. Ces contrôles peuvent prendre la forme d’inspections, d’audits, de revues de documentation, d’évaluations de conformité, etc.

Toujours dans le cadre de la Quality Assurance (QA), l’activité de tests et d’évaluation consiste à effectuer des tests approfondis pour vérifier si le produit ou le service fonctionne correctement et répond aux exigences spécifiées. Cela peut inclure des tests fonctionnels, des tests de performance, des tests de sécurité, des tests de compatibilité, etc.

[Master Class] Devenir Business Analyst en S.I.

Les Fondamentaux de A à Z
50 heures de formation qualifiante complète en e-learning pour se professionnaliser au métier de Business Analyst en systèmes d'information.

Réalisée dans la foulée des tests, la détection des défauts et des problèmes consiste à identifier et documenter les défauts, les bugs et les problèmes de qualité. Ici, la QA travaille en étroite collaboration avec les équipes de développement ou de production pour résoudre ces problèmes et améliorer la qualité globale du produit ou service.

Mais l’assurance qualité ne s’arrête pas là.

En effet, la QA assure également la formation du personnel et des prestataires concourant à l’élaboration du produit ou du service sur les bonnes pratiques de qualité. Elle sensibilise les équipes à l’importance de la qualité dans tous les aspects du travail et encourage une culture de la qualité au sein de l’organisation.

Enfin, l’amélioration continue fait intégralement partie des prérogatives de la Quality Assurance. Celle-ci vise l’amélioration continue de la qualité du produit ou du service en identifiant les lacunes, en analysant les causes des problèmes et en mettant en place des actions correctives et préventives pour éviter leur réapparition.

Vous l’avez compris, la Quality Assurance (QA) est un processus essentiel qui garantit que les produits ou services répondent aux normes de qualité établies. Elle joue un rôle clé dans la satisfaction des clients, la réduction des risques et l’amélioration continue des produits et des processus.

La Software Quality Assurance (SQA) : la QA appliquée aux logiciels

Le champ d’application de la QA concerne de nombreux secteurs, en particulier le monde logiciel.

La déclinaison de l’assurance qualité répond à des spécificités propres à ce domaine. En effet, en tant que Business Analyst, on peut soit avoir à intégrer les directives de la QA dans nos bonnes pratiques, activités et livrables, soit être responsable de la mise en œuvre la QA (avec ou sans l’étiquette de QA engineer).

L’objectif de la QA dans les projets logiciels vise à garantir la qualité du logiciel tout au long de son cycle de vie, depuis la phase de conception jusqu’à la livraison et la maintenance. Cela implique une série d’activités et de processus visant à s’assurer que le logiciel répond aux exigences, fonctionne correctement et est exempt de défauts.

Si nous reprenons le schéma ci-dessus résumant les activités de la Quality Assurance, voici comment cela s’applique dans le cadre de projets logiciels (aussi appelée SQA – Software Quality Assurance):

  • Planification de la qualité : La SQA dans les projets logiciels commence par l’élaboration d’un plan de qualité qui définit les objectifs, les normes et les processus de contrôle qualité à suivre tout au long du projet.
  • Définition des critères de qualité : La SQA établit ensuite les critères et les normes de qualité spécifiques qui doivent être respectés par le logiciel. Cela inclut les exigences fonctionnelles et non fonctionnelles qui doivent être remplies.
Cliquez ici pour télécharger le guide gratuit des exigences non fonctionnelles (ENF)
  • Vérification des exigences : ici, la SQA s’assure que les exigences du logiciel sont claires, cohérentes, complètes et réalisables. Elle effectue une revue et une validation approfondies des exigences pour éviter les erreurs et les malentendus.
  • Tests et validation : dans le cadre de cette activité, la SQA conçoit et exécute des tests pour vérifier si le logiciel fonctionne conformément aux spécifications et aux exigences. Cela peut inclure des tests unitaires, des tests d’intégration, des tests de système, des tests de performance, des tests de sécurité, etc.
  • Détection et correction des défauts : pour y parvenir, la SQA utilise des techniques de débogage, de suivi des problèmes et de gestion des anomalies afin de documenter, prioriser et résoudre ces problèmes.
  • Documentation et suivi : La SQA assure donc la documentation appropriée de tous les processus de contrôle qualité, des résultats des tests, des problèmes détectés et des mesures correctives prises. Elle suit également les indicateurs de qualité pour évaluer les performances du logiciel.
  • Amélioration continue : enfin, la SQA encourage l’amélioration continue du processus de développement logiciel en identifiant les lacunes, les problèmes récurrents et les opportunités d’amélioration. Elle propose des actions correctives et préventives pour éviter les erreurs et améliorer la qualité du logiciel.

 

La mise en œuvre d’une assurance qualité solide dans les projets logiciels garantit que le logiciel est développé conformément aux normes de qualité établies. Elle contribue à la satisfaction des utilisateurs finaux, à la stabilité du logiciel et à la réussite globale du projet et du produit logiciel, sur le long terme.

Dans la suite de cet article, je voudrais lever deux amalgames courants : celui de la QA avec le QC (Quality Control) et le test logiciel.

Vous avez peut-être perçu, à l’issue de cette première partie explicative, que la QA englobait le QC et le test, mais j’aimerais aller plus loin pour que la confusion n’ait plus sa place.

Différence entre QA et test logiciel

La Software Quality Assurance (SQA) et les tests logiciels sont deux aspects complémentaires de la gestion de la qualité dans le domaine du développement de logiciels.

En voici les principales différences :

  • Portée : La QA englobe l’ensemble du processus de développement logiciel, depuis la phase de conception jusqu’à la livraison et la maintenance, tandis que les tests logiciels se concentrent spécifiquement sur l’exécution de tests pour détecter les erreurs et les défauts du logiciel.
  • Objectifs : La QA vise à garantir la qualité globale du logiciel en mettant en place des processus, des normes et des méthodologies pour prévenir les problèmes et améliorer les processus de développement. Les tests logiciels, de leur côté, se concentrent principalement sur l’identification et la correction des défauts par le biais d’activités de test.
  • Activités : La QA implique des activités telles que la planification de la qualité, la définition des normes, la vérification des exigences, la gestion des risques, la documentation et l’amélioration continue. Les tests logiciels impliquent principalement l’élaboration de plans de test, l’exécution des tests, la validation des résultats et la création de rapports de défauts.
  • Position dans le processus de développement : La QA est une activité transversale qui accompagne l’ensemble du processus de développement logiciel, tandis que les tests logiciels sont généralement réalisés dans des phases spécifiques, telles que les tests unitaires, les tests d’intégration, les tests de système, etc
  • Responsabilités : La QA est souvent sous la responsabilité d’une équipe dédiée à l’assurance qualité, qui supervise et coordonne les activités de QA dans tout le projet. Les tests logiciels sont généralement effectués par des testeurs spécialisés ou des équipes de test dédiées.
  • Approche : La QA adopte une approche proactive en mettant l’accent sur la prévention des problèmes et l’amélioration des processus. Les tests logiciels adoptent une approche réactive en identifiant les problèmes existants et en les corrigeant.

 

Vous le voyez, la QA est une discipline plus large qui englobe les processus et les activités visant à assurer la qualité globale du logiciel, tandis que les tests logiciels sont une partie spécifique de la QA, se concentrant sur l’identification et la correction des défauts par le biais d’activités de test. Les tests logiciels font partie intégrante de la mise en œuvre de la QA, mais la QA va au-delà des seules activités de test.

 

Différence entre QC (Quality Control) et QA (Quality Assurance)

Le Quality Control (QC) et la Quality Assurance (QA) sont également deux concepts différents mais complémentaires dans le domaine de la gestion de la qualité.

En voici les principales nuances et différences :

  • Objectifs : Le QC se concentre sur la détection et la correction des défauts et des problèmes de qualité après qu’ils se soient produits, tandis que la QA vise à prévenir les défauts et à améliorer la qualité en mettant en place des processus et des méthodologies appropriées.
  • Moment d’intervention : Le QC intervient après la production du produit ou la réalisation du service, lorsqu’il est temps de vérifier et de contrôler la conformité aux normes et aux exigences spécifiées. La QA, de son côté, intervient tout au long du cycle de vie du produit ou du service, dès la phase de conception et de planification, pour s’assurer que des mesures préventives sont en place pour éviter les problèmes de qualité.
  • Activités : Le QC met en œuvre des activités telles que l’inspection, les tests, les revues de produit, la vérification des processus, la gestion des non-conformités, etc. Ces activités visent à identifier les défauts et à les corriger. La QA, quant à elle, met en place des activités telles que la planification de la qualité, la définition des normes et des critères de qualité, la vérification des exigences, la formation du personnel, l’élaboration de processus de contrôle qualité, etc.
  • Responsabilités : Le QC est généralement effectué par des équipes dédiées à l’inspection et aux tests, tandis que la QA peut être assurée par une équipe spécifique d’assurance qualité ou être la responsabilité de tous les membres de l’organisation, impliquant une approche plus transversale.
  • Approche : Le QC adopte une approche réactive en détectant et en corrigeant les problèmes de qualité après leur apparition. La QA adopte une approche proactive en prévenant les problèmes de qualité dès les premières étapes du processus de développement ou de production.
  • Relation : Le QC est étroitement lié à la phase de contrôle de la qualité, tandis que la QA englobe à la fois les activités de contrôle de la qualité et les mesures préventives pour assurer la qualité globale.

 

Pour conclure cette comparaison des champs de responsabilités de la QA vs le QC : retenez que le QC se concentre sur l’inspection et le contrôle des produits ou services après leur réalisation, tandis que la QA vise à prévenir les problèmes de qualité en mettant en place des mesures préventives tout au long du cycle de vie du produit ou du service. Les deux approches sont importantes pour assurer la qualité, mais la QA adopte une perspective plus large et proactive.

3 2 votes
Évaluation de l'article
Alice Svadchii

Alice Svadchii

Formatrice, coach, conférencière et productrice de contenus enthousiaste !

Cet article vous a plu? Partagez-le et suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Découvrez des articles similaires

0
Would love your thoughts, please comment.x