Gestion du changementLes Inclassables

Est-ce que l’Intelligence Artificielle peut remplacer les managers ?

Intelligence artificielle business analyst

L’IA fait couler beaucoup d’encre, d’argent et de fantasmes. Dès le 18ème siècle, la révolution industrielle a rebattu les cartes de l’économie mondiale et du marché de l’emploi. L’Intelligence Artificielle va-t-elle (a-t-elle ?) reproduire le même scénario à l’échelle des cols blancs ?

Grande question de société qui fait débattre les « pour » et les « contre », les Bill Gates et Stephen Hawking qui craignent son avènement (voir aussi le très intéressant article « Pourquoi Stephen Hawking et Bill Gates ont peur de l’intelligence artificielle ») face aux Elon Musk et consorts qui y voient le salut de l’espèce humaine.

Je dois vous avouer que ce sujet me passionne, notamment parce qu’en matière de prise de décision et de recommandation, le Business Analyst est aux premières loges ! De quelle manière l’IA peut-elle nous aider à mieux percevoir les solutions et assister les entreprises dans leur évolution ?

Je vous ai sélectionné et traduit un article très intéressant et documenté de Paul Crosby, qui nous en dit plus sur le sujet…

>> Voir aussi : La Business Analysis à l’âge de la Data Science

Sur le plan mondial, c’est dans l’intelligence artificielle (IA) que les organisations investissent le plus actuellement. Du simple chatbot aux outils financiers complexes, le pouvoir de l’apprentissage-machine (« machine learning ») et de l’assistance à la prise de décision ne semble pas devoir s’arrêter là. L’IA joue également un rôle d’une manière plus globale, en aidant à la conduite du changement, à la gestion des crises ainsi qu’à l’évaluation des risques.

Voyons ensemble comment vous pouvez directement – et indirectement – utiliser l’Intelligence Artificielle pour améliorer vos processus et rendre vos équipes plus adaptables aux changements. 

Les outils d’IA évaluent l’information et fournissent des solutions

Du point de vue de la gestion immédiate des risques, l’IA permet d’évaluer différentes options au sein d’une entreprise et donne ainsi aux managers des idées sur la façon de faire avancer un projet ou un plan stratégique.

« L’intelligence artificielle peut renforcer nos capacités d’analyse et de prise de décision en fournissant la bonne information au bon moment. Mais elle peut aussi accroître la créativité », écrivent H. James Wilson et Paul R. Daugherty, co-auteurs de du livre “Human + Machine: Reimagining Work in the Age of AI.”

Wilson et Daugherty ont interrogé plus de 1 500 entreprises pour savoir comment l’intelligence artificielle et les êtres humains travaillaient ensemble, et ont utilisé l’exemple d’un concepteur de produit qui soumet une liste de caractéristiques souhaitées à un logiciel utilisant l’intelligence artificielle. Celui-ci calcule et propose ensuite des douzaines d’idées de formes que pourraient avoir le produit fini, parmi lesquelles le concepteur « humain » peut piocher et qu’il peut choisir d’améliorer. L’inspiration créative fournie par le logiciel de « conception générative » comme Dreamcatcher d’Autodesk est un vrai plus pour augmenter les chances de succès.

Cet exemple de gestion de projet peut également être utilisé dans la gestion de crise. Adam Uzialko, du Business News Daily, affirme que les outils d’intelligence artificielle sont habiles pour élaborer des plans d’action, et qu’ils peuvent également analyser les taux de réussite. Dans une situation où les managers humains se sentent un peu débordés par la masse de données à assimiler, les outils d’IA peuvent fournir des informations claires et des propositions de solutions. Les décisions peuvent alors être fondées sur des données prédigérées.

Cela dit, l’intelligence artificielle ne consiste pas réellement à choisir la meilleure solution (ou même à présenter la meilleure option), mais plutôt à évaluer les différentes solutions et options en fonction des données fournies. C’est ensuite aux dirigeants humains de décider de la meilleure voie à suivre.

« Les modèles d’apprentissage machine peuvent aider les utilisateurs à comprendre les états de transition d’un actif sur la voie de la défaillance et, ce faisant, à faire des prédictions sur la probabilité de défaillance à un moment donné « , explique Aaron Forshaw, architecte de solutions.

« Ces prédictions peuvent être extrêmement précieuses, mais en tant qu’être humain qui doit prendre une décision au sujet de cet actif, je dois les placer dans le contexte de multiples dimensions telles que les finances, la criticité, les ressources humaines, les règlements et les lois, et d’autres objectifs et contraintes organisationnels », écrit-il.

En d’autres termes, bien qu’un modèle puisse recommander le retrait d’un projet en raison des taux d’échec potentiels, les managers « humains » savent que ce n’est pas toujours la meilleure option, et d’autres solutions doivent d’abord être envisagées et appliquées.

L’équipe d’Azati Software s’est même demandé si l’Intelligence Artificielle pourrait remplacer les cadres intermédiaires ou les managers de premier niveau. Il semblerait néanmoins que si les outils d’IA peuvent remplacer certaines de leurs tâches, ces options logicielles transformeront plus probablement les simples gestionnaires en réels leaders mieux à même de « guider » leurs collaborateurs.

L’équipe d’Azati cite également une étude d’Accenture qui a révélé que 84% des managers s’attendent à ce que l’IA rende leur travail plus efficace et intéressant. En effet, l’IA leur permet de se concentrer davantage sur la prise de décisions et sur l’orientation, plutôt que sur l’analyse des données et la collecte de l’information.

L’intelligence artificielle dans votre organisation

Pour réussir, les outils d’IA ne peuvent pas être utilisés de manière fragmentée et au coup par coup. Une équipe ne peut pas utiliser un système d’IA toute seule dans son coin. Il faut que l’ensemble de l’entreprise soit homogène, sinon elle ne sera pas davantage résiliente face au changement.

Jesper Schleimann, responsable de la transformation numérique chez SAP, explique que l’intégration de l’intelligence artificielle doit avoir une « musicalité », où les technologies fonctionnent pour les employés, les managers et les RH. Les organisations qui sont généralement cloisonnées auront plus de difficulté à y parvenir. Mais ça en vaut la peine : lorsque les outils d’IA fonctionnent ensemble dans l’ensemble d’une organisation, les opérations sont rationalisées et mieux adaptées.

Pourtant, de nombreux dirigeants ne sont pas prêts à ce que l’IA fasse partie de leurs équipes. Jared Lindzon, journaliste économique, a décrypté une étude réalisée par Deloitte auprès de 10 000 responsables RH et chefs d’entreprise dans 140 pays. L’étude a révélé que 41 % des organisations ont entièrement mis en œuvre les outils d’IA (ou ont modifié de manière conséquente leurs processus internes grâce à l’IA), mais que seulement 15 % des cadres supérieurs se sont dits prêts à piloter leurs équipes en intégrant une collaboration humaine / IA.

Pour que les dirigeants puissent développer des organisations vraiment flexibles et résistantes au changement, ils doivent cesser de considérer l’intelligence artificielle comme faisant partie du service informatique et commencer à considérer ces « robots » comme des atouts précieux à tous les niveaux.

« L’intelligence artificielle n’est plus une sorte de technologie de  » génie « , mais de plus en plus une clé pour être compétitif sur le marché actuel », écrit Greg Satell, auteur de  » Cascades: How to Create a Movement that Drives Transformational Change.”

« Au fur et à mesure que la technologie évolue des systèmes intégrés complexes à une pile modulaire, même les petites et moyennes entreprises se rendront compte qu’elles doivent adopter ces capacités si elles ne veulent pas prendre du retard. »

Un système unifié facilitera la mise en œuvre du changement et garantira également que chaque équipe et chaque service sont sur un pied d’égalité en ce qui concerne les informations et les ressources dont ils disposent.

L’IA vous aide à mieux gérer le changement

Bien que l’intelligence artificielle puisse faire partie de votre processus de gestion du changement, il se peut que vos investissements soient déjà rentables sans que vous vous en rendiez compte – ou qu’il existe des moyens de faire fonctionner vos outils d’IA pour vous.

Nick Genty, cofondateur et PDG d’AgEYE Technologies et d’Iconic Solutions, affirme que la technologie et le machine learning rendront les entreprises plus mobiles, permettant également aux employés de travailler à distance. Non seulement les outils d’IA faciliteront la gestion du suivi de ces collaborateurs, mais ils permettront aussi aux entreprises de recruter de meilleurs employés. Cela signifie que la gestion directe (ou la microgestion) de leurs employés prendra moins de temps, ce qui permettra aux dirigeants de se concentrer davantage sur la stratégie globale de leur organisation.

Virginia Engholm, du HR Certification Institute, est d’accord sur ce constat. « La technologie de l’Intelligence Artificielle améliore l’efficacité du personnel grâce à une meilleure formation », écrit-elle. De plus, les outils d’IA peuvent rappeler aux managers de faire faire des formations à leurs collaborateurs, ou mettre en évidence  ceux qui pourraient être stimulés par de nouveaux challenges. Ces mesures permettent de maintenir le taux d’engagement des employés – et de conserver leurs connaissances institutionnelles au sein de l’entreprise – tout en leur permettant d’améliorer leurs compétences.

En période de crise, ce sont ces collaborateurs sur lesquels vous pouvez compter : ils sont très engagés, très bien informés et possèdent les compétences nécessaires pour intervenir et résoudre les problèmes.

« L’intelligence artificielle et l’apprentissage machine vous permettent de créer des expériences d’apprentissage personnalisées pour que les employés puissent apprendre à leur propre rythme, en fonction de leurs propres besoins « , explique Rhett Power, coach exécutif. « Il est inefficace de regrouper un service entier de personnes dans une session de formation unique. Chacun a des responsabilités différentes. De même, certains ont besoin de plus d’aide que d’autres pour certains aspects de leur travail. »

D’autres outils d’IA peuvent également rendre votre entreprise plus adaptable. Par exemple, le journaliste financier Eric Rosenbaum a interviewé le PDG d’IBM sur leur outil d’intelligence artificielle qui prédit avec une précision de 95 % lesquels de leurs collaborateurs sont sur le point de démissionner…

Votre entreprise a besoin des bons outils d’IA pour réussir

L’intelligence artificielle ne peut à elle seule sauver votre entreprise ou rendre votre équipe hyper résiliente. Vous devez choisir les bons outils et vous assurer que leur adoption et leur utilisation sont unifiées au sein de votre culture d’entreprise.

L’un des plus grands défis auxquels l’intelligence artificielle est confrontée est la précision. Mary Shacklett, présidente de Transworld Data, a utilisé l’exemple d’un système d’IA qui a passé en revue 100 000 simulations pour prédire les champions FIFA 2018. Cette IA avait prédit que le champion serait parmi l’Espagne, l’Allemagne et le Brésil … or les trois premiers furent la France, la Croatie et la Belgique. On ne peut donc pas encore se fier à l’IA comme seule source d’information ;)!

C’est la raison pour laquelle les entreprises doivent constamment vérifier l’exactitude de leurs données, en effectuant des tests et en refaisant des simulations pour s’assurer que l’information fournie par l’outil est réaliste. 

La connaissance de vos données est l’un des éléments les plus importants du choix ou de la mise en œuvre d’outils d’IA, déclare Rajat Harlalka, entrepreneur SaaS. Certains outils examinent de grands ensembles de données, alors que d’autres peuvent travailler avec moins d’informations. De plus, s’assurer que les données sont fiables et précises est au cœur du succès de votre outil. 

En outre, les outils d’IA eux-mêmes doivent également être flexibles et adaptables.

Au fur et à mesure que de plus en plus d’outils d’IA et de solutions logicielles entrent sur le marché, les entreprises peuvent choisir ce qui leur convient le mieux et les fonctionnalités dont elles ont besoin. Elles peuvent trouver des outils qui leur permettent d’apprendre et de s’adapter pour vraiment les assister lors d’une crise – ou même par le biais de changements fondamentaux.

Gardez ces éléments à l’esprit lorsque vous adoptez les outils d’IA dont vous avez besoin pour votre entreprise. Les investissements que vous faites aujourd’hui détermineront votre compétitivité sur le marché – mais aussi votre résilience interne et votre gestion du changement. « Prenez le temps de faire vos recherches et de trouver un fournisseur d’intelligence artificielle qui combine un logiciel sophistiqué avec une méthodologie éprouvée pour les mettre en œuvre « , conseille Jeff Catlin, PDG de Lexalytics, fournisseur de solutions analytiques.

>> Voir aussi Pourquoi les data sont-elles aussi importantes pour les dirigeants ?

Vous avez besoin d’un outil d’intelligence artificielle qui répond à vos besoins, mais qui ne fait pas exploser votre budget et ne prend pas des années à être mis en œuvre. Ce n’est qu’à ce moment-là que vous obtiendrez la valeur dont vous avez besoin pour l’ensemble de votre organisation.

(Traduit de l’article de Paul Crosby « How Artificial Intelligence can make your organization more resilient to change »)

Cet article vous a plu? Partagez-le et suivez-moi sur les réseaux sociaux!

Alice Svadchii
Alice Svadchii
Auteure du blog et Business Analyst enthousiaste

Envie de devenir Business Analyst?

Téléchargez dès maintenant mon e-book GRATUIT et apprenez enfin les fondamentaux de ce métier!

Recevoir le livre !

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de